Pourquoi les baigneuses

« Les baigneuses  » est un thème de peintre par excellence. Elle place l’artiste dans sa position préférée: celle de voyeur, je pense que c’est ce qui explique la profusion de tableaux sur ce sujet ( le bain de Diane, Suzanne et les Vieillards, les baigneuses..) . De nombreux peintres s’y sont confrontés: Le Titian, Le Tintoret, Le Corrège…. La conception européenne du tableau perçu comme une fenêtre place le spectateur comme l’artiste dans ce statut de spectateur privilégié, caché du regard des Baigneuses. Ce thème me permet aussi de me promener dans l’histoire et dans les sujets de la peinture. Lorsque j’ai débuté cette série, j’avais les tableaux de Paul Gauguin et de Henri Matisse en tête. Je voulais que cette série me replonge dans mes voyages et la couleur. Je voulais aussi que le paysage revienne dans le tableau, naturellement ce sont les paysage de Nouvelle Zélande qui se sont imposé à moi. Cette série marque une nouvelle épaterais mon travail, tout se mêle avec plaisir le sujet comme la manière, la couleur comme la forme. Pour cette série je m’amuse à confronter des moments d’Histoire de l’art, on y voit une Baigneuse de Paul Cézanne, se promener dans une nature morte de Wilhelm Kalf, puis La Grande Odalisque de Jean Augustes Dominique Ingres côtoyer les deux amies de Gustave Courbet sur les rives du lac Tékapo en Nouvelle Zélande.